-Article 5 (loi N ° 71-604 du 20 juillet 1971 Journal officiel du 21 juillet 1971) (loi N ° 81-909 du 9 octobre 1981 Journal officiel du 10 octobre 1981) toute association qui voudra obtenir la capacité juridique envisagée par l`article 6 devra être rendue publique par le soin des ses fondateurs. La déclaration préliminaire sera faite par elle avec la préfecture du département ou la sous-préfecture du district où l`Association aura son siège statutaire. Il fera connaître le titre et l`objet de l`Association, le siège de ses établissements et les noms, professions et résidences et nationalités de ceux qui, avec un titre non précisé, sont en charge de son administration ou de sa direction. Deux spécimens des statuts seront joints à la déclaration. Il sera donné réception de celui-ci dans un délai de cinq jours. Lorsque l`Association a son siège statutaire à l`étranger, la déclaration préliminaire envisagée à l`alinéa précédent sera faite avec la préfecture du département où se trouve le siège de son établissement principal. L`Association n`est rendue publique que par une seule insertion au Journal officiel, sur la production de ce récépissé. Les associations sont tenues de faire connaître, dans les trois mois, tous les changements qui se sont produits dans leur administration ou leur direction, comme toutes les modifications apportées à leurs statuts. Ces modifications et modifications sont opposables aux tiers seulement à partir du jour où elles auront été déclarées. De plus, les modifications et les changements seront expédiés sur un registre spécial qui devra être présenté aux autorités administratives ou juridiques chaque fois qu`ils en feront la demande. [1] les associations informelles (c.-à-d.

celles qui opèrent sans la création d`une entité juridique) ne sont pas couvertes par la présente note. Les associations qui existent en tant qu`entité juridique distincte sont techniquement appelées «associations déclarées» en vertu de la loi Français, mais aux fins de la présente note, elles sont simplement appelées «associations». À la dissolution, une fondation d`entreprise ne peut distribuer ses avoirs qu`à un organisme gouvernemental ou à une organisation d`utilité publique ayant des objectifs similaires (Loi sur le développement de la philanthropie, article 19-12). En revanche, une fondation d`utilité publique peut répartir ses avoirs à la dissolution d`organismes gouvernementaux, d`organismes publics d`utilité publique à des fins analogues, ou d`associations dont les finalités sont exclusivement caritatives ou liées à des services scientifiques ou médicaux recherche (nouvelle Charte modèle pour les fondations d`utilité publique publiée le 13 mars 2012, Conseil d`Etat).